dimanche 27 novembre 2022
Accueil > A la UNE > Royaume-Uni : les dockers du plus gros port de fret anglais rejoignent la grève contre l’inflation

Royaume-Uni : les dockers du plus gros port de fret anglais rejoignent la grève contre l’inflation

Au Royaume-Uni, les grèves liées à l’inflation continuent dans le secteur du transport, de la poste et maintenant, des dockers. Les employés réclament des hausses de salaires en phase avec l’augmentation des prix, qui a atteint en juillet 10,1% sur un an outre-Manche.

Après les cheminots et les postiers, ce sont les dockers qui se mettent en grève. Le port de Felixstowe, dans l’est de l’Angleterre, démarre une grève de huit jours. Ça veut dire que 30 000 à 40 000 conteneurs devront trouver une alternative. Avec 35% des flux, Felixstowe est le plus gros port du pays pour le transport de marchandises. C’est 50% du commerce en haute mer qui est touché, avec des navires redirigés ou parqués à l’extérieur du port.

Un « été de mécontentement logistique »

Les déchargements de cargos pour l’Angleterre pourraient se faire à Anvers ou à Rotterdam, des ports qui, eux aussi, font face à des problèmes de congestion. C’est un « été de mécontentement logistique », dit-on chez les transporteurs, « qui pourrait se transformer en Armageddon ». Ils expliquent que « le marché maritime est déjà dans un état déconcertant et que des grèves dans le port de Liverpool sont à prévoir en septembre ».

La compagnie Allseas Shipping estime « qu’une semaine de grève ne va pas se rectifier en quelques jours, et que la fermeture du port aura des conséquences sur plusieurs semaines, sans compter les réactions en chaîne. »

M. B.