jeudi 25 juillet 2024
Accueil > A la UNE > Sommet du GECF à Alger : un riche programme pour un évènement mondial d’envergure

Sommet du GECF à Alger : un riche programme pour un évènement mondial d’envergure

Le site électronique dédié au 7e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), prévu du 29 au 2 mars à Alger, vient de dévoiler le programme de cette rencontre qui comprend une série de réunions ministérielles, de conférences, de cérémonies, en plus de la réunion au Sommet qui sera sanctionnée par l’adoption de la Déclaration d’Alger.

Abrité par le Centre international de conférences Abdelatif-Rahal (CIC, Alger), ce Sommet, qui se déroulera avec la tenue de plusieurs évènements associés à partir du 29 février, représente un « moment charnière » pour les pays membres du GECF et la communauté énergétique mondiale, est-il précisé sur le site électronique.

Ainsi, il est prévu, au programme de la première journée, une réunion des membres du groupe de travail ad hoc de haut niveau qui sera consacrée à la finalisation du projet de la Déclaration d’Alger et de l’ordre du jour pour le soumettre à l’examen lors de la réunion ministérielle extraordinaire qui précède la réunion au sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement du GECF.

Durant la même journée, il est attendu l’organisation de la cérémonie d’inauguration officielle du siège de l’Institut de recherche sur le gaz du GECF basé à Alger et le lancement de la publication du GECF, le Global Gas Outlook, à travers des présentations faites aux délégués et aux experts du pays hôte.

La deuxième journée sera marquée, quant à elle, par la tenue de la réunion ministérielle extraordinaire du GECF devant préparer la documentation du Sommet, notamment le projet de la Déclaration d’Alger et l’ordre du jour.

Au menu de cette 2e journée figurent l’organisation de la 2e cérémonie de remise des prix GECF pour honorer des personnalités et des institutions ayant apporté des contributions exceptionnelles au secteur du gaz naturel et une cérémonie de signature des protocoles d’accords du GECF avec l’Institut de recherche économique pour l’ASEAN et l’Asie de l’Est et la Commission africaine de l’énergie relevant de l’Union africaine (UA).

La troisième et dernière journée verra la réunion au Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz qui auront à examiner et à adopter la Déclaration d’Alger, laquelle sera suivie par la tenue d’une conférence de presse.

Tout en soulignant que ce 7e Sommet d’Alger s’appuie sur l’héritage de ses prédécesseurs, de manière à contribuer à l’évolution de l’industrie mondiale du gaz naturel, les organisateurs ont assuré que le Sommet du GECF « constitue une plate-forme primordiale pour favoriser le dialogue et la coopération internationale, relever les défis énergétiques critiques et façonner l’avenir de l’industrie du gaz naturel ».

Le Sommet revêt aussi, selon le site du GECF, une « importance mondiale, avec la participation de dirigeants, de délégués et de parties prenantes du monde entier ».

« Ensemble, les participants s’engageront dans un dialogue stratégique et des efforts de collaboration qui traceront la voie à suivre pour un avenir énergétique sûr et durable. Cette occasion capitale est le moment où les idées, l’innovation et les perspectives mondiales convergent pour faire avancer le secteur de l’énergie », a-t-on souligné de même source.

M. B.