vendredi 14 juin 2024
Accueil > A la UNE > Sonelgaz : ouverture des plis relatifs aux offres financières du projet « Solar1000 MW »

Sonelgaz : ouverture des plis relatifs aux offres financières du projet « Solar1000 MW »

Le Groupe Sonelgaz a procédé, lundi à Alger, à l’ouverture des plis relatifs aux offres financières concernant l’appel d’offre national et international lancé pour la réalisation du projet de production de 1000 MW d’énergie solaire photovoltaïque « Solar1000 MW ».

L’ouverture des plis s’est déroulée en présence du PDG de Sonelgaz-Engineering, Yazid Djellouli, du Directeur général de Shaems Djazaïr, Bellache Lounes, et de la directrice des activités de production et d’engineering à la direction générale du groupe Sonelgaz, Ouidad Hamrour ainsi que des représentants des entreprises soumissionnaires.

Les plis des offres financières ont été ouverts par la Commission technique chargée de cette mission, sous la supervision d’un huissier de justice.

Le nombre des offres s’est établi à 41 offres sur 43 acceptées lors de l’opération d’ouverture des plis des offres techniques, et ce suite à l’annulation de deux offres car ne répondant pas aux conditions légales.

La séance de réception et d’ouverture des plis des offres techniques relatives au projet, tenue le 4 décembre, avait vu la participation de 16 entreprises à l’appel d’offre sur les 139 soumissionnaires ayant retiré le cahier de charges pour ce projet.

Les entreprises participantes avaient proposé dans le cadre de cet appel d’offre 43 offres technique. Lors de la séances d’ouverture des plis des offres techniques, 5 soumissionnaires algériens dont des Groupes algériens en partenariat avec des étrangers ayant proposé 13 plis ont été retenus au même titre que 11 soumissionnaires de quatre nationalités (chinoise, turque, italienne et émiratie).

Le projet porte sur la réalisation de cinq stations dans cinq wilayas d’une capacité allant de 50 à 300 MW, outre la réalisation du réseau de transport reliant chacune de ces stations au réseau national d’électricité.

L’appel d’offre a été lancé en juillet dernier par Sonelgaz-Engineering pour le compte de SHAEMS.

Parmi les conditions prévues dans le cahier des charges figurent, l’acquisition de toutes sortes d’équipements à l’image des charpentes, des plaques photovoltaïques, des câbles, des transformateurs et autres auprès d’entreprises algériennes, dans le cadre du programme national d’intégration.

Les maîtres d’œuvre doivent faire appel à des entreprises algériennes pour réaliser les travaux de génie civil et les installations électromécaniques.

Le projet « Solar 1000 » s’inscrit dans le cadre du programme national de 15.000 mégawatts, suite au lancement du projet de construction de quinze (15) centrales photovoltaïques d’une capacité de production variant entre 80 et 220 mégawatts, avec une capacité totale de 2.000 mégawatts réparties sur douze (12) wilayas.

S’exprimant à la presse en marge des travaux de cette rencontre, Mme Hamrour a précisé que l’ouverture des offres financières du projet « Solar 1000 » représente la deuxième phase de l’opération de sélection des entreprises pour réaliser ce projet. Ainsi, la commission en charge procédera à la sélection et à l’évaluation des offres financières sur la base du coût de production au kilowatt, avec possibilité d’attribuer la réalisation de deux centrales à une seule entreprise s’il s’agissait d’offres compétitives.

Le projet « Solar 1000 » permettra de créer 5000 emplois directs et de raccorder 200.000 clients au réseau national d’électricité, a fait savoir la responsable qui a ajouté que la signature de contrats définitifs avec les entreprises chargées de ce projet « aura lieu avant la fin de l’année en cours », afin d’entamer les travaux de réalisation « au début de l’année prochaine ».

Le groupe Sonelgaz a reçu des offres financières très satisfaisantes parmi les moins chères au niveau mondial, d’où son engagement à mettre en œuvre ce projet qui contribuera à répondre à la demande intérieure en électricité et partant « entrer dans une nouvelle ère de production d’énergie propre et durable », a-t-elle dit.

Elle a également affirmé que le Groupe est prêt à concrétiser le programme national des énergies renouvelables et à répondre à la demande croissante au niveau national, dans le cadre de la diversification des exportations hors hydrocarbures en exportant l’excédent de la production électrique.

B. M.