vendredi 30 septembre 2022
Accueil > A la UNE > Technologie/Les clients d’Apple pourront réparer eux-mêmes leurs Mac

Technologie/Les clients d’Apple pourront réparer eux-mêmes leurs Mac

. Apple étend la réparation en libre-service à ses ordinateurs portables Mac.

. Le programme ne concernait jusqu’à présent que certaines pièces d’iPhone.  

Sortez vos outils. Apple a annoncé lundi l’extension de son programme d’auto-réparation pour inclure désormais les ordinateurs portables MacBook Air et MacBook Pro équipés de la puce maison M1. Depuis l’ouverture officielle du programme, mardi, il est possible d’acheter des pièces d’origine sur le site officiel de réparation en libre-service d’Apple. Les prix peuvent aller de 5 dollars pour des vis à environ 580 dollars pour une carte mère entière. Il est ainsi possible de racheter l’écran, le boîtier supérieur avec batterie ou le trackpad. Cette extension vient élargir le programme de réparation lancé par Apple il y a quelques mois. Bien qu’il ne soit actuellement disponible qu’aux Etats-Unis, Apple prévoit de proposer par la suite ce programme en Europe. Outre-Atlantique, « huit clients Apple sur dix se trouvent à moins de 20 minutes d’un fournisseur de services agréé », note la marque. Pour Apple, l’objectif est aussi de mieux coller aux attentes des consommateurs, alors que le respect de l’environnement et la réparabilité sont devenus un critère d’achat d’important ces dernières années. Depuis début 2021, les fabricants de smartphones doivent d’ailleurs afficher un indice de réparabilité allant de 1 à 10 sur leurs produits. Or Apple a longtemps voulu garder le contrôle sur la réparation afin de protéger son innovation.

Un kit de réparation proposé à la location

Apple a également déclaré vouloir étendre à l’avenir les types de réparation à d’autres modèles de Mac, tels que le MacBook Air M2, l’iMac et le Mac Studio Display. Dans le cas où le client ne dispose pas des produits nécessaires pour effectuer la réparation tout seul, Apple propose la location d’un kit au prix de 49 dollars. Actuellement, la société a déjà mis en place ce système pour l’iPhone, à un prix presque deux fois plus élevé. Le communiqué de presse d’Apple n’entre pas dans les détails du processus réel. Dans tous les cas, les pièces devront être protégées pour éviter les risques de copie, soit par un outil, soit par Apple avant l’envoi des pièces.

T. A.