mardi 28 mai 2024
Accueil > A la UNE > Tennis : Gauff bat Sabalenka à l’US Open et remporte son premier tournoi du Grand Chelem

Tennis : Gauff bat Sabalenka à l’US Open et remporte son premier tournoi du Grand Chelem

La pépite américaine Coco Gauff a remporté, samedi 9 septembre, le tournoi de l’US Open en battant en finale la Biélorusse Aryna Sabalenka (2-6, 6-3, 6-2). La 6e joueuse mondiale décroche, à seulement 19 ans, son premier titre du Grand Chelem.

Grande première pour Cori « Coco » Gauff. Finaliste malheureuse de l’édition 2022 de Roland-Garros, la tenniswoman n’a pas connu la même mésaventure chez elle, samedi 9 septembre 2023, pour sa première finale de l’US Open, dernier tournoi du Grand Chelem de l’année. Alors qu’elle n’avait jamais dépassé les quarts de finale à Flushing Meadows lors de ses cinq premières apparitions, l’Américaine s’est imposée en trois sets lors de la finale disputée contre Aryna Sabalenka.

Coco Gauff est la plus jeune Américaine à remporter l’US Open depuis Serena Williams en 1999, quand elle avait décroché le premier de ses six titres à Flushing Meadows. La jeune Floridienne termine en feu d’artifice une tournée américaine estivale lancée par un mois d’août flamboyant avec deux titres à la clé : Washington et le WTA 1000 de Cincinnati, où elle a battu la numéro 1 mondiale, Iga Swiatek, en demies.

Aryna Sabalenka, 25 ans, jouait elle aussi sa première finale à New York après avoir perdu en demi-finales des deux dernières éditions. Elle a tenté tout au long du match de déborder Gauff, mais la défense de l’Américaine a eu raison de la Biélorusse qui s’est sabordée à coups de fautes directes (46 au total contre 19 pour Gauff).

Un set pour comprendre, deux pour gagner

Pourtant, en début de finale, la native d’Atlanta, soutenue par les 24 000 spectateurs du court Arthur-Ashe parmi lesquels le réalisateur Spike Lee ou le joueur de NBA Kevin Durant, les actrices Diane Keaton et Nicole Kidman, a été totalement dépassée par Sabalenka qui, avec ses grands coups puissants, a immédiatement pris le jeu à son compte, alors que l’Américaine se contentait de remettre la balle, si possible dans le court.

Mais la Biélorusse, en dépit de la conquête de la première manche, a commis tellement de fautes directes qu’elle a maintenu son adversaire dans le match. Gauff n’a pas baissé les bras, constatant qu’il lui suffisait de faire jouer son adversaire. Et dans le deuxième set, elle a ainsi réussi le break pour mener 3-1 en profitant d’une double faute de Sabalenka. Une 16e faute directe du set de son adversaire lui a permis d’égaliser à une manche partout.

Dans la foulée, l’Américaine, portée par son élan, a pris le service de son adversaire deux fois. Sabalenka a fini par stopper la spirale et remporter son jeu de service, mais a fait venir le médecin sur le court pour se faire masser l’intérieur de la cuisse gauche, affichant le visage d’une joueuse au moins aussi résignée que souffrante.

Pourtant, à la reprise du jeu, elle a refait un de ses breaks de retard. Mais Coco Gauff a remporté les deux jeux suivants, pour s’en aller soulever un trophée de prestige qui la propulse sur le podium du tennis féminin. Rayonnante, la championne du jour a savouré son trophée et lancé au micro : « Ceux qui ont voulu mettre de l’eau dans mon gaz, vous n’avez fait que verser de l’essence sur mon brasier et aujourd’hui, je brille de mille feux ! » La voilà nouvelle numéro 3 mondiale et forte d’un nouveau statut sur le circuit féminin.

M. B.