mercredi 22 mai 2024
Accueil > A la UNE > Threads, le réseau social concurrent de X (ex-Twitter) conçu par Facebook est de retour en France
BRAZIL - 2023/07/07: In this photo illustration, the Threads logo is displayed on a smartphone screen with the image of Mark Zuckerberg, creator of the social network In the background. (Photo Illustration by Rafael Henrique/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

Threads, le réseau social concurrent de X (ex-Twitter) conçu par Facebook est de retour en France

Les utilisateurs français et européens d’Instagram peuvent à nouveau publier et consulter ce réseau social, construit par Meta pour concurrencer Elon Musk.

Et un concurrent de plus pour Elon Musk. Le réseau social Threads, conçu par Meta, maison mère de Facebook et Instagram, fait son retour en France ce jeudi 14 décembre. Depuis midi heure de Paris, la plateforme est à nouveau accessible pour ses utilisateurs, après plusieurs mois de blocage.

Meta avait lancé Threads début juillet 2023 dans le monde entier, avant, quelques jours plus tard, de couper son accès aux utilisateurs de l’Union européen. Une manœuvre qui visait à se laisser le temps d’étudier l’implication des règlements locaux en matière de concurrence. L’annonce du retour de Threads était attendue pour ce 14 décembre, elle a été faite par communiqué, mais aussi par Mark Zuckerberg, directement sur le réseau social :

Ce à quoi de nombreux utilisateurs français, qui avaient été actifs lors des premiers jours de Threads, ont répondu présent.

Accusé de « tricherie »

Les comptes Threads ont la particularité d’être adossés à des comptes Instagram, à partir desquels on peut créer son profil. La puissance mondiale d’Instagram, utilisé par des centaines de millions de personnes à ce jour, avait expliqué la fulgurance de la croissance de Threads à son lancement : en quelques jours à peine, le réseau social avait réuni plus de 100 millions d’utilisateurs.

Cette croissance rapide avait aussi été perçue comme le signal fort d’une perte d’attraction de Twitter (rebaptisé X fin juillet) depuis son rachat par Elon Musk fin octobre 2022. Une fuite d’utilisateurs constatée dans les chiffres, et alimentée par les nombreux problèmes causés par les bugs techniques de X, sa modération défaillante, mais aussi les prises de position douteuses du milliardaire.

Meta s’était rapidement engouffré dans la brèche en lançant en quelques semaines un réseau social présentant de nombreuses similarités avec X, où les utilisateurs peuvent publier ou consulter une succession de messages courts, principalement écrits. Au point où Elon Musk avait, lors du lancement de Threads, menacé Mark Zuckerberg de poursuites en l’accusant de « tricherie ».

En conformité avec l’UE

Pour être à nouveau accessible en Europe, Meta a dû faire quelques modifications. « Afin de se conformer à la régulation européenne », le groupe a proposé une option supplémentaire réservée aux utilisateurs de l’UE et de l’Espace économique européen, en leur permettant de consulter Threads même sans compte Instagram, mais avec des fonctions réduites. Ces utilisateurs sans profil pourront « parcourir le contenu de l’application Threads, rechercher des comptes, partager du contenu via la copie de liens ou le partage de plateforme, et signaler le contenu de Threads ».

En revanche, comme dans le reste du monde, seuls les utilisateurs d’Instagram (deux milliards au total) peuvent créer un compte Threads et les deux comptes sont liés.« Les citoyens de l’Espace économique européens (les 27 de l’UE, la Suisse, l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein) pourront choisir de créer un profil Threads lié à leur compte Instagram, ce qui leur permettra de bénéficier de la même expérience que tous les autres citoyens du monde, ou d’utiliser Threads sans profil » mais en ce cas « sans pouvoir interagir avec le contenu », explique Meta dans son communiqué.

M. S.