lundi 6 février 2023
Accueil > A la UNE > Tikjda : appel aux touristes à préserver le Parc national du Djurdjura

Tikjda : appel aux touristes à préserver le Parc national du Djurdjura

Les visiteurs du Parc national du Djurdjura (PND), affluant en cette période hivernale vers la station climatique de Tikjda et vers Tighzert, (Est de Bouira), ont été appelés mardi, par les responsables du Parc, à prendre conscience et préserver la faune et la flore des sites naturels.

Dans une déclaration à l’APS, le directeur du PND, Ahmed Dahmouche, a expliqué qu’en cette période d’hiver et de neige, le nombre de visiteurs affluant vers les sites de Tikjda et de Tighzert « augmente », ce qui, a-t-il dit, « crée des désagréments et bloque la circulation sur les routes à cause du grand nombre de véhicules ».

« Tikjda est considérée comme une destination par excellence des citoyens, le constat a été fait ce week-end par une présence importante de voitures à Tikjda-centre et à Tighzert, chose qui complique davantage le trafic et bloque la circulation sur les routes », a estimé M. Dahmouche.

Selon les statistiques fournis par le même responsable, plus de 500 véhicules affluent chaque week-end en cette période hivernale vers les sites de Tikjda et de Tighzert, qui offrent toutes les commodités de loisir et de détente aux visiteurs. Leur nombre « dépasse parfois les 30.000 personnes/jour », a-t-il dit.

« La présence de ce grand nombre de véhicules sur ces sites contribue d’une manière considérable à une importante pollution dans un milieu naturel riche en biodiversité », a-t-il mis en garde, tout en appelant les visiteurs et les touristes à œuvrer pour la préservation de la nature et pour la sauvegarde de la richesse faunistique et floristique de ces milieux.

Pour le directeur du PND, le tourisme de masse a été toujours une contrainte majeure pour les sites à haute fréquentation.

« Nous sollicitons l’ensemble des visiteurs a une prise de conscience quant aux dégâts qui peuvent être engendrés sur le milieu naturel et les implorons à contribuer d’une manière positive à protéger le Djurdjura », a-t-il souligné.

Par la même occasion, M.Dahmouche a proposé la création d’aires de stationnement de véhicules en contrebas du Parc, pour éviter leur stationnement anarchique sur les sites naturels et leur pollution.

APS