mercredi 7 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Traitement des affaires relatives à la spéculation des marchandises au niveau du Service central de lutte contre le terrorisme et le crime organisé

Traitement des affaires relatives à la spéculation des marchandises au niveau du Service central de lutte contre le terrorisme et le crime organisé

Le parquet de la République près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, a demandé aux parquets locaux de la République, de soumettre les affaires relatives à la spéculation sur les marchandises et à la hausse injustifiée des prix, en vue de leur traitement au niveau du Service central de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational, a indiqué, jeudi, un communiqué du procureur de la République près le même tribunal.

« En application des dispositions de l’article 11 du Code de procédures pénales, le procureur de la République (Service central de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational), porte à la connaissance de l’opinion publique que devant la recrudescence de la spéculation illicite des marchandises, notamment de certains produits de base de large consommation et devant la hausse injustifiée des prix qui affecte le pouvoir d’achat du citoyen, dans le contexte des efforts continus que déploie l’Etat, en vue de rendre disponibles ces produits, ces actes criminels visent à porter atteinte à l’économie nationale et s’inscrivent dans le cadre du crime organisé délibéré contre lequel il importe de lutter par la force et la rigueur de la loi », lit-on dans le communiqué.

« Au regard de la gravité de ces faits commis durant la même période dans différentes régions à travers le pays, de l’existence de preuves irréfutables sur le sabotage et leur caractère attentatoire à l’économie nationale, ainsi que des circonstances dans lesquelles ces actes ont été commis par des groupes criminels organisés transnationaux, le parquet de la République sus-mentionné a demandé aux parquets locaux de la République de procéder au traitement judiciaire de ces affaires au niveau de ce service spécialisé. »

Selon la même source, « le Parquet requerra des peines durcies et sévères à l’encontre de tout individu impliqué conformément à la loi ».