mercredi 7 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Transport : plusieurs projets d’infrastructures concrétisés

Transport : plusieurs projets d’infrastructures concrétisés

Les efforts du gouvernement dans le développement des infrastructures routières, aéroportuaires et portuaires se sont soldés par la concrétisation de divers projets, selon la Déclaration de politique générale du gouvernement dont l’APS détient une copie.

Aussi, 103 km de liaisons autoroutières dans les wilayas de Relizane, Béjaia, Ain Defla et El Tarf  ont été réalisés en sus de 42 km dans la wilaya de Batna, actuellement en chantier.

La capacité des routes par le dédoublement a été augmentée sur 99 km tandis que 113 autres km sont en cours de concrétisation.

Concernant les nouvelles routes, le bilan fait état de la réalisation de 34,5 km et le lancement de 113 km. En matière d’évitement d’agglomérations, 21 km ont été réalisés et 56 km lancés.

Le gouvernement souligne que la priorité a été accordée à l’actualisation des textes accompagnant les projets de réalisation des routes notamment ceux liés à la décongestion d’Alger (15 projets de DUP) ainsi que d’autres à caractère technique.

S’agissant des routes destinées à la sécurisation des frontières terrestres, 374.5 km ont été réalisés et 173 km lancés.

Les efforts du gouvernement ont permis par ailleurs la réalisation de 13 ouvrages d’art, l’entretien et l’expertise de 143 autres.

Dans le cadre du développement des infrastructures aéroportuaires, les actions ont porté sur l’achèvement des travaux d’adaptation du parking avions de l’aérodrome d’Oran avec la nouvelle aérogare, en parallèle au lancement des travaux de l’aérodrome d’Illizi, de la nouvelle piste de l’aérodrome d’In Guezzam et de la piste secondaire de l’aérodrome d’Alger ainsi que le lancement des travaux de renforcement au niveau des aérodromes de Tindouf et d’In Salah.

Dans le domaine des infrastructures portuaires, le bilan souligne la réalisation et la livraison d’un terminal à conteneurs au niveau du port d’Oran, le dragage de trois ports à Marsa Ben M’hidi (Tlemcen), Port mixte (Dellys) et Azeffoun (Tizi Ouzou), le confortement du poste P2 au port d’Arzew et la protection et l’aménagement du rivage du boulevard du front de mer de la ville de Jijel.

Aussi, dans le même chapitre, il a été procédé au lancement d’un programme de dragage de 11 ports, des travaux de rempiètement et la reprise des dégradations du quai de la Casbah et de la Basse Casbah (port de Béjaia).

Concernant le développement des infrastructures logistiques, le bilan fait ressortir, en matière de transport de conteneurs par train, la réalisation de deux bases logistiques par la SNTF, à Bazoul (Jijel) et à El Kerma (Oran) alors que deux autres sont en cours de réalisation à El Khroub (Constantine) et Essenia (Oran).

En matière de transport de conteneur par route, deux bases logistiques à Tamanrasset et Debdab (Illizi) ont été réalisées et cinq autres bases sont en cours de réalisation.

Dans le créneau du transport maritime, le projet du terminal à conteneur au port de Djen-Djen, affiche un taux de réalisation de 96%.

Pour ce qui est de l’investissement dans le transport maritime de marchandises, il a été procédé à l’octroi d’une autorisation et la conclusion de cinq accords de principe au profit d’opérateurs nationaux, en sus de la création de la plateforme d’entrepôts de stockage (3.153 chambres froides d’une capacité totale de 3,29 millions m3 et 4.401 entrepôts d’une capacité totale de 9,85 millions m3), selon le document.