lundi 6 février 2023
Accueil > A la UNE > Tribunal de Sidi M’hamed : 18 ans de prison ferme requis contre Saïd Bouteflika

Tribunal de Sidi M’hamed : 18 ans de prison ferme requis contre Saïd Bouteflika

Le procureur de la République près le pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a requis, mercredi après-midi, une peine de 18 ans de prison ferme assortie d’une amende de 3 millions DA à l’encontre de Saïd Bouteflika, frère et conseiller de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, poursuivi avec plusieurs hommes d’affaires pour corruption.

La même peine de prison a été requise contre les accusés Ali Haddad et Mahieddine Tahkout assortie d’une amende de 8 millions DA.

Une peine de 15 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions DA a été requise à l’encontre des frères Kouninef (Réda, Abdelkader Karim, Tarek-Noah et Souad) avec confirmation du mandat d’arrêt international lancé à l’encontre de Souad Kouninef. La même peine a été requise contre Maazouz Ahmed.

Quant à Bairi Mohamed, le procureur de la République a requis une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende 8 millions DA.

Une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende de 3 millions DA a été requise contre Tahkout Hamid, Tahkout Nacer, Tahkout Rachid et l’ancien directeur des travaux publics, Khelifaoui Ali.

Le procureur de la République a requis également une peine de huit (8) ans de prison ferme et une amende d’un million DA contre l’ancien directeur général de la Banque nationale d’Algérie (BNA), Aboud Achour et trois (3) ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions DA requis contre l’ancien député Tahar Missoum alias « spécifique ».

Les autres peines requises à l’encontre du reste des accusés dont une majorité d’hommes d’affaires vont de 3 à 10 ans de prison ferme.

M. B.