mardi 27 février 2024
Accueil > A la UNE > Un sous-marin touristique visitant l’épave du Titanic porté disparu

Un sous-marin touristique visitant l’épave du Titanic porté disparu

Un sous-marin de tourisme est porté disparu dans l’océan Atlantique nord. Le Titan sert à transporter des personnes qui souhaitent observer de leurs yeux l’épave du Titanic. 

C’est le seul sous-marin capable d’emmener cinq personnes à 4 000 mètres de fond. Il l’a d’ailleurs déjà fait. Mais, c’est à chaque fois une expédition.

La coque du Titan est construite en fibre de carbone, mais le submersible n’est homologué par aucune autorité publique et il faut signer une décharge et un chèque de 250 000 dollars pour monter à bord. Une fois refermé et mis à l’eau, il est guidé depuis la surface et il est censé envoyer un signal toutes les quinze minutes. C’est ce qu’il a arrêté de faire au bout d’une heure quarante-cinq, selon les garde-côtes américains partis à sa recherche par avion, bateau et moyens sous-marins.

Les recherches sont rendues d’autant plus difficiles que la zone dans laquelle il se trouve est située à plusieurs centaines de milles de la première terre émergée. Même si le Titan a déjà perdu le contact avec la surface par le passé, cela n’a jamais duré aussi longtemps et c’est une vraie course contre-la-montre qui est lancée.

L’appareil dispose d’une autonomie en oxygène de 70 à 96 heures pour cinq personnes et de multiples moyens de rejoindre la surface. Il s’agit d’abord de localiser le sous-marin avant de lancer une expédition de secours pour les passagers, parmi lesquels un homme d’affaires britannique habitué à participer à des expéditions aventureuses, que ce soit en mer, en l’air, voire dans l’espace.

Deux théories possibles

Sans avoir étudié l’engin lui-même, Alistair Greig, professeur d’ingénierie marine au University College London, a évoqué deux théories possibles sur la base des images de l’appareil publiées par la presse. Il estime que s’il a eu un problème d’électricité ou de communication, il pourrait être remonté à la surface, flottant « en attendant d’être retrouvé ». « Un autre scénario est que la coque a été compromise », et qu’il y ait eu une fuite. « Alors le pronostic n’est pas bon », a-t-il ajouté. Et « très peu de vaisseaux peuvent aller » à la profondeur à laquelle il pourrait avoir coulé, selon lui.

Parti de Southampton le 10 avril 1912 pour rejoindre New York, le Titanic, plus grand paquebot du monde au moment de sa mise à l’eau, a fait naufrage après avoir percuté un iceberg cinq jours plus tard. Sur les 2 224 passagers et membres de l’équipage, près de 1 500 ont péri.

L’épave a été découverte en 1985 à 650 kilomètres des côtes canadiennes, par 4 000 mètres de fond dans les eaux internationales de l’océan Atlantique. Depuis, chercheurs de trésors et touristes lui rendent visite.

M. B.