mercredi 7 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA

Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA

Le ministère de la Culture et des Arts a annoncé, mardi dans un communiqué, « le versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques d’une valeur globale de  63.744.400 DA », dans le cadre du « suivi par le ministère de l’opération de versement des tranches relatives aux projets cinématographiques, gelés depuis la fermeture du Fonds national pour le développement de l’Art, de la Technique et de l’Industrie cinématographique et de la Promotion des Arts et des Lettres (FDATIC) ».

A ce propos, l’opération de versement des tranches relatives aux 16 projets cinématographiques intervient, selon le communiqué, après « l’approbation par les services du ministère des Finances » d’accorder au ministère de la Culture et des Arts « une autorisation spéciale pour cette opération », entrant dans le cadre « 

Dans le même contexte, le ministère invite les porteurs de projets cinématographiques « bénéficiaires des premières tranches d’aides, au nombre de 57 projets, à se rapprocher de la Direction du développement et de la promotion des Arts afin de déposer les documents attestant de la réalisation du projet cinématographique, avant le 15 novembre 2022, et ce en vue de bénéficier des tranches restantes ».

Selon les mêmes services, « des procédures administratives seront lancées contre les sociétés de production cinématographique qui n’ont pas respecté l’engagement de la réalisation du projet dans les délais fixés dans l’accord conclu avec le ministère de la Culture et des Arts, et ce, à travers l’envoi de mises en demeure.  En cas de non respect de l’accord, des procédures légales seront engagées pour récupérer les aides accordées ».

Dans ce contexte, le ministère a affirmé « la poursuite du soutien de l’Etat au cinéma à travers de nouveaux mécanismes, afin de garantir plus de transparence dans l’octroi des aides et un suivi efficace de la production cinématographique ».