jeudi 25 juillet 2024
Accueil > A la UNE > CAN 2024 : le Nigeria met fin aux espoirs du Cameroun et s’offre sa place en quarts de finale

CAN 2024 : le Nigeria met fin aux espoirs du Cameroun et s’offre sa place en quarts de finale

Le Nigeria s’est imposé 2-0 le samedi 27 janvier au stade Félix Houphoüet-Boigny d’Abidjan face au Cameroun qui n’a jamais réussi à faire basculer un match, face à des Super Eagles impériaux de bout en bout, jamais vraiment inquiétés.

C’est un grand classique de la Coupe d’Afrique des nations tant le Cameroun et le Nigeria se sont rencontrés à maintes reprises en phase finale de la compétition. Trois finales ont déjà opposé les deux équipes, toutes remportées par le Cameroun. Mais cette fois-ci, ce match au stade Félix Houphoüet-Boigny revêtait un autre enjeu pour les Lions indomptables et les Super Eagles qui s’affrontaient pour une place en quart de finale.

C’est bien le Nigeria qui a cru avoir fait le plus dur en ouvrant le score à la 8e minute, d’un but de Moses Simon qui a repris un ballon mal repoussé par les gants d’Ondoa. Mais après consultation de la Var, l’arbitre a finalement décidé d’annuler le but pour une position de hors-jeu.

Victor Osimhen intenable

Dans un match équilibré, c’est ensuite Cameroun qui a pris l’initiative du jeu avec une possession du ballon légèrement supérieure à celle de son adversaire. Mais ce sont bien les Nigérians qui se sont montrés les plus dangereux en procédant en contre grâce à la vitesse de ses attaquants, dont Victor Osimhen, qui, s’il n’a pas, une fois de plus, marqué, a été un véritable poison pour la défense des Lions, obligée de le surveiller comme le lait sur le feu.

L’activité du buteur du Napoli a fini par payer à la 35e minute. Alors que oumar Gonzalez tenait le cuir, le défenseur central a perdu ses moyens face au pressing du Ballon d’Or africain, qui lui a chipé la balle pour la transmettre à Ademola Lookman dans la surface. L’ailier nigérian a ensuite ajusté Ondoa qui, bien que sur la trajectoire du ballon au terme d’un grand effort, l’a laissé filer au fond de son but.

Aboubakar impuissant face au doublé de Lookman

Combattifs au retour des vestiaires, les Lions indomptables ont fait ce qu’ils ont pu pour tenter de revenir au score, mais sans jamais réussir à se montrer assez dangereux et incisifs pour inquiéter une défense nigériane bien organisée. Dans le même temps, les attaquants des Super Eagles ne manquaient pas une occasion de tirer profit des errements défensifs de la charnière camerounaise.

L’entrée de Vincent Aboubakar à la 75e minute pour ses premières minutes de jeu dans cette CAN alors qu’il revient de blessure ne changera rien au scénario. L’attaquant vedette des Lions indomptables n’a pas trouvé la faille plus que ses coéquipiers. Trop imprécis et incapables de faire basculer la rencontre face à des Super Eagles sûr de leur force. Assez logiquement, ils doubleront même la mise par Lookman, pour sa deuxième réalisation de la soirée, à la retombée d’un centre venu de la droite signé Calvin Bassey.

Après une phase de poule très compliquée, le Cameroun n’était donc pas complétement guéri et chute comme en 2019 en Égypte en huitième de finale face au réalisme de Super Eagles, emmenés par un Victor Osimhen des grands soirs.

M. B.