mardi 16 juillet 2024
Accueil > A la UNE > Emirates, première compagnie aérienne au monde à effectuer un vol de démonstration de l’A380 avec du carburant d’aviation 100 % durable

Emirates, première compagnie aérienne au monde à effectuer un vol de démonstration de l’A380 avec du carburant d’aviation 100 % durable

  • Le SAF instantané est utilisé pour la première fois sur un A380 avec une compatibilité totale avec le système existant de l’avion.
  • La collaboration intersectorielle apporte l’expertise d’Airbus, Engine Alliance, Pratt & Whitney, ENOC, Neste et Virent
  • Le vol de référence a été effectué avec 100 % de SAF dans l’un des quatre moteurs afin de tester les performances.

Emirates est devenue la première compagnie aérienne au monde à effectuer un vol de démonstration d’un A380 utilisant 100 % de carburant d’aviation durable (SAF). Le vol d’aujourd’hui, fièrement commandé par les capitaines Khalid Binsultan et Philippe Lombet, a décollé de l’aéroport international de Dubaï (DXB) avec l’un des quatre moteurs alimentés à 100 % par SAF, les résultats de la recherche sur les carburants et les combustibles aident à démontrer son potentiel en tant que substitut direct répondant aux exigences techniques et chimiques du carburéacteur, tout en constituant une solution de remplacement plus durable. Le SAF peut réduire les émissions de carbone jusqu’à 85 % sur l’ensemble du cycle de vie du carburant par rapport au carburéacteur conventionnel.

Les vols de démonstration tels que celui effectué aujourd’hui ouvrent la voie à la normalisation, à la qualification et à l’adoption futures de vols 100 % SAF, alors que les gouvernements adoptent des stratégies plus larges pour soutenir la production et l’expansion des SAF. Le vol de démonstration de l’A380 souligne les performances et la compatibilité des SAF, qui en font une source de carburant sûre et fiable, et contribue au nombre croissant de recherches menées par l’industrie pour évaluer les effets bénéfiques des SAF à 100 % sur les performances des aéronefs. La SAF est actuellement limitée à 50 % dans les moteurs destinés aux vols commerciaux.

Le vol de démonstration de l’A380 d’Emirates intervient alors que l’industrie aéronautique, les organisations internationales, les organismes de réglementation et les hauts responsables chargés de prendre des décisions politiques convergent à Dubaï pour la troisième conférence de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) sur l’aviation et les carburants de substitution (CAAF/3). Des collaborateurs dévoués d’Airbus, Engine Alliance, Pratt & Whitney, Neste, Virent et ENOC ont travaillé sur les essais, les évaluations techniques et l’analyse des données pour le vol d’aujourd’hui.

Le carburant SAF 100% drop-in utilisé pour le vol d’aujourd’hui comprend des aromatiques renouvelables et reproduit fidèlement les caractéristiques du carburéacteur conventionnel. C’est la première fois qu’un SAF « drop-in » est utilisé sur un A380, et l’on s’attend à ce qu’il soit totalement compatible avec les systèmes existants de l’avion. Le vol transportait quatre tonnes de SAF, composées de HEFA-SPK fourni par Neste (kérosène paraffinique synthétique à base d’esters et d’acides gras hydrotraités) et de HDO-SAK de Virent (kérosène aromatique synthétique hydrodésoxygéné). ENOC a contribué à sécuriser le SAF pur composé de HEFA-SPK et l’a mélangé au kérosène aviation durable (SAK) dans ses installations de l’aéroport international de Dubaï avant la démonstration, et a également assuré les services dans l’avion.

Un moteur GP7200 d’Engine Alliance a été alimenté à 100 % en SAF, tandis que les trois autres moteurs ont été alimentés en carburéacteur classique. Le groupe auxiliaire de puissance (APU) PW980 de Pratt & Whitney Canada a également fonctionné avec 100 % de FAS.

La semaine dernière, des essais robustes ont été effectués sur un moteur GP7200 de l’A380 Engine Alliance utilisant 100 % de SAF, dans le but de valider la capacité du moteur à fonctionner avec du SAF spécialement mélangé à 100 % sans affecter ses performances ni nécessiter de modifications.  Les essais au sol du moteur ont eu lieu au centre d’ingénierie ultramoderne d’Emirates à Dubaï.

Adel Al Redha, Chief Operating Officer, Emirates Airline, a déclaré : « Emirates est la première compagnie aérienne au monde à exploiter un A380 équipé d’un moteur SAF à 100% : Emirates est la première compagnie aérienne au monde à exploiter un A380 équipé d’un moteur GP7200 d’Engine Alliance équipé à 100 % de SAF. C’est un nouveau moment de fierté pour Emirates et ses partenaires, car nous passons de la parole aux actes avec la recherche et l’expérimentation de concentrations plus élevées de SAF, pour aboutir à terme à l’adoption par l’industrie d’un vol 100 % SAF. Il s’agit d’une nouvelle étape importante dans la validation de l’utilisation de la SAF dans l’un des moteurs de l’A380, un gros-porteur doté de quatre moteurs. La demande mondiale croissante de carburants alternatifs moins polluants est là, et le travail des producteurs et des fournisseurs pour commercialiser et rendre disponible le SAF sera essentiel dans les années à venir pour aider Emirates et l’ensemble de l’industrie à progresser sur la voie de la réduction des émissions de carbone. »

Julie Kitcher, Vice-présidente exécutive d’Airbus chargée de la communication et des affaires générales, a commenté l’événement : « Voir Emirates faire voler un A380, le plus grand avion de ligne au monde, équipé d’un moteur fonctionnant à 100 % avec des carburants aéronautiques durables est un moment symbolique. Ces carburants sont le moyen le plus efficace de réduire les émissions de CO2 dans le secteur de l’aviation aujourd’hui et ils sont de plus en plus soutenus par les principales compagnies aériennes du monde. La SAF est essentielle pour atteindre l’objectif d’émissions nettes nulles en 2050, mais elle a besoin du soutien de l’ensemble de l’industrie. Chez Airbus, nous nous efforçons de rendre tous nos avions 100 % compatibles avec la SAF d’ici à 2030. Nous travaillons également avec des partenaires pour développer le marché mondial des SAF dans les années à venir. L’objectif d’Airbus en tant qu’entreprise est d’être le pionnier de l’aérospatiale durable pour un monde sûr et solidaire. Grâce à notre partenariat avec Emirates, nous concrétisons notre ambition par des actions concrètes. »

« Engine Alliance et Emirates entretiennent des relations étroites qui remontent à 15 ans, à l’époque de la mise en service de l’A380. Nous sommes fiers de propulser le dernier vol de démonstration SAF d’Emirates et nous partageons le même engagement en faveur d’une aviation plus durable », a déclaré Amy Johnston, présidente d’Engine Alliance, une société commune détenue à parts égales par GE Aerospace et Pratt & Whitney.

« L’innovation et la collaboration sont les clés pour parvenir à des émissions nettes de carbone nulles d’ici 2050, comme le montre ce vol de démonstration SAF à 100 %. GE Aerospace félicite Emirates pour cette réalisation majeure, et nous sommes fiers de soutenir les efforts de l’industrie vers un avenir plus durable », a déclaré Aziz Koleilat, vice-président des ventes mondiales et du marketing pour le Moyen-Orient, l’Europe de l’Est et la Turquie chez GE Aerospace. « Tous les moteurs de GE Aerospace et d’Engine Alliance peuvent aujourd’hui fonctionner avec des mélanges SAF approuvés et, grâce à des recherches et des essais approfondis, GE Aerospace contribue à l’approbation et à l’adoption de 100 % de SAF dans l’industrie aéronautique. »

« L’augmentation de l’utilisation de la SAF est essentielle à l’atteinte de l’objectif de zéro émission nette de carbone pour l’aviation, et nous sommes déterminés à faire en sorte que tous les moteurs et groupes auxiliaires de puissance de Pratt & Whitney soient compatibles avec les spécifications actuelles et futures de la SAF, jusqu’à concurrence de 100 % », a déclaré Graham Webb, chef de la durabilité chez Pratt & Whitney. « Cette démonstration en vol sur un A380 d’Emirates continue de donner l’élan nécessaire à l’établissement de normes futures pour une SAF à 100 %, ce qui aidera à maximiser la réduction potentielle des émissions sur le cycle de vie pour tous les avions commerciaux volant dans les décennies à venir. »

« Le carburant d’aviation durable joue un rôle crucial dans la réduction des émissions liées au transport aérien, mais pour tirer pleinement parti de son potentiel de décarbonisation, nous devons permettre une utilisation à 100 % du carburant aviation durable. Les vols d’essai comme celui de l’A380 d’Emirates utilisant le SAF de Neste constituent une étape importante vers la certification à 100 % du SAF et nous félicitons Emirates pour les efforts qu’elle déploie afin d’ouvrir la voie. Neste travaille en étroite collaboration avec ses partenaires pour accélérer la disponibilité et l’utilisation des SAF et nous sommes impatients d’accroître l’approvisionnement en SAF à Dubaï également », a déclaré Jonathan Wood, vice-président de la gestion commerciale et du développement des activités de l’aviation renouvelable chez Neste.

« Virent félicite Emirates Airline pour ce nouveau vol de démonstration réussi utilisant un carburant d’aviation 100 % durable doté du BioForm SAK de Virent, qui brûle plus proprement », a déclaré Dave Kettner, président et directeur juridique de Virent. « Grâce à la technologie des carburants à base de plantes de Virent, ce vol d’essai a montré que le carburant 100 % renouvelable peut répondre aux spécifications actuelles et fonctionner parfaitement dans les moteurs des compagnies aériennes commerciales d’aujourd’hui. Il est essentiel qu’un consortium d’entreprises, comme ce groupe, se réunisse pour généraliser l’utilisation de carburants aéronautiques durables.  Virent continuera à collaborer avec des entreprises tournées vers l’avenir et, grâce à cette collaboration, nous pourrons continuer à réduire les émissions et à alimenter un secteur aérien plus économe en carburant. »

Son Excellence Saif Humaid al Falasi, PDG du groupe ENOC, a déclaré : « Chez ENOC, nous reconnaissons l’importance de travailler en collaboration avec des partenaires stratégiques et des experts de l’industrie afin de réaliser un avenir plus durable pour tous. Nous sommes heureux d’avoir contribué à alimenter le premier vol de démonstration de carburant aviation 100 % durable d’Emirates à bord d’un Airbus A380, ce qui nous rapproche de la décarbonisation du secteur de l’aviation des Émirats arabes unis et de sa transformation en une plaque tournante régionale pour les carburants aviation à faible teneur en carbone. Nous restons déterminés à soutenir les efforts des Émirats arabes unis dans le secteur de l’aviation afin d’assurer une croissance durable continue. »

Au début de l’année, Emirates a effectué avec succès le premier vol de démonstration dans la région avec 100 % de SAF sur un Boeing 777-300ER équipé d’un moteur GE90.

Le mois dernier, les premiers vols d’Emirates opérant avec de la SAF fournie par Shell Aviation ont décollé de l’aéroport international de Dubaï (DXB).  Shell a fourni 315 000 gallons de SAF mélangé pour utilisation au hub de la compagnie aérienne à Dubaï.

La compagnie aérienne a récemment étendu son partenariat avec Neste pour la fourniture de plus de 3 millions de gallons de SAF mélangé en 2024 et 2025 pour les vols au départ des aéroports d’Amsterdam Schiphol et de Singapour Changi.

Emirates collecte actuellement du SAF en Norvège et en France et la compagnie aérienne continue de rechercher des opportunités d’utiliser du SAF dans divers aéroports au fur et à mesure que l’offre devient disponible.

Emirates participe à divers groupes de travail de l’industrie et du gouvernement des Émirats arabes unis, ainsi qu’à des engagements permanents avec les parties prenantes, afin de contribuer à l’augmentation de la production et de l’offre de SAF. L’année dernière, en collaboration avec la GCAA des Émirats arabes unis, la compagnie aérienne a contribué à l’élaboration de la feuille de route des Émirats arabes unis sur les carburants Power-to-liquid (PtL), sous l’impulsion du ministère de l’Énergie et des Infrastructures des Émirats arabes unis et du Forum économique mondial, et a participé activement à la feuille de route nationale des Émirats arabes unis sur les carburants durables pour l’aviation, lancée en janvier 2023 par le ministère de l’Énergie et des Infrastructures et par la GCAA.

*Calculé avec des méthodologies d’évaluation du cycle de vie (ACV) établies, telles que la méthodologie CORSIA.

Mohammed Bessaïah