dimanche 4 décembre 2022
Accueil > A la UNE > L’Union arabe des engrais tient son 34e Congrès technique du 3 au 6 octobre à Alger

L’Union arabe des engrais tient son 34e Congrès technique du 3 au 6 octobre à Alger

L’Union arabe des engrais (AFA) tiendra, à partir de lundi à Alger, son 34e Congrès technique international en présence de 300 participants, a indiqué, dimanche, le président du Conseil d’administration (PCA) de l’AFA et PDG du groupe Asmidal (filiale de Sonatrach), Heouaine Mohamed Tahar.

Organisé sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, cet évènement qui s’étalera jusqu’à jeudi, verra la participation des pays arabes membres à l’AFA, en sus d’autres pays à l’instar des Etats-Unis, des Pays-Bas, de la Turquie, du Brésil, de l’Allemagne, d’Ouzbékistan, de la Belgique et de l’Inde, a fait savoir M. Heouaine dans une intervention sur les ondes de la Radio algérienne.

Evoquant le programme de la manifestation, le PCA de l’AFA a fait état de la programmation de plusieurs conférences animées par des experts internationaux sur des questions ayant trait à cette industrie, entre autres, le développement des marchés internationaux des engrais et les technologies de pointe dans ce domaine, que ce soit en ce qui concerne les engrais à base de nitrates, de phosphate ou composés.

La sécurité alimentaire et la contribution des engrais à sa réalisation et à l’augmentation du rendement dans le domaine agricole figurent aussi au programme des conférences.

Il sera également question des changements climatiques et la contribution de l’industrie des engrais en la matière, à travers notamment le développement de l’hydrogène et de l’ammoniac verts.

Le Congrès verra en outre l’organisation d’une exposition permettant aux exposants internationaux de présenter leurs produits technologiques aux professionnels et aux visiteurs.

Plusieurs ateliers sont prévus lors de ce 34e Congrès, dont un sur l’industrie de l’ammoniac animé par des experts américains, a-t-il fait savoir, soulignant que ce Congrès constituera un espace d’échange entre les plus grands groupes industriels arabes et étrangers.

Il est programmé en marge de l’évènement l’organisation d’une caravane agricole qui devra sillonner 5 wilayas spécialisées dans la filière des céréales à savoir, Bouira, Sétif, Mila, Constantine et Souk Ahras.

La caravane est composée de plusieurs véhicules et un laboratoire mobile pour les analyses du sol et des eaux.

Des agronomes et des techniciens algériens et arabes feront partie de cette caravane qui fera une escale de deux jours dans chacune des wilayas pour échanger avec les agriculteurs sur les solutions idoines devant promouvoir le rendement.

Asmidal tiendra lors de cette conférence 4 rencontres avec des investisseurs étrangers, selon M. Heouaine qui a annoncé la signature possible de mémorandums d’entente pour le lancement de nouveaux projets dans le secteur des engrais.

S’agissant des activités de la société, M. Heouaine a indiqué que Asmidal comptait, à l’occasion de la campagne labour semailles, distribuer 7.000 qx d’urée granulée « à titre gracieux » aux agriculteurs dans toutes les wilayas, rappelant la distribution, dans une première étape, de 700 tonnes de cet engrais au profit de 7 wilayas.

L’Algérie a produit, en matière d’engrais spécialisés, 3 millions tonnes d’urée, 2 millions tonnes d’ammoniaque et 2 millions tonnes de phosphates bruts traités, a-t-il précisé.

Il a également indiqué que le taux d’exploitation des engrais par l’agriculteur algérien demeurait « très faible », ce qui pourrait impacter la production, relevant que l’agriculteur algérien utilisait 37 kg d’engrais par hectare alors que la moyenne internationale avoisine 140 kg/hectare.

Le PDG d’Asmidal a mis en exergue, dans ce cadre, l’importance des campagnes de sensibilisation et des actions de proximité en vue de sensibiliser le paysan au recours aux engrais pour améliorer le rendement.

L’AFA est une organisation internationale non gouvernementale créée en 1975 siégeant au Caire (Egypte).

Elle regroupe 180 compagnies spécialisées dans l’industrie et le commerce des engrais issus de 35 Etats, y compris les entreprises algériennes activant dans ce domaine, ses membres représentant le tiers de l’industrie des engrais dans le monde. L’Algérie préside l’Union depuis 2022.