dimanche 27 novembre 2022
Accueil > A la UNE > Sommet arabe : Le Président Tebboune adresse une invitation au Serviteur des Deux Lieux Saints de l’Islam

Sommet arabe : Le Président Tebboune adresse une invitation au Serviteur des Deux Lieux Saints de l’Islam

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi a remis, lundi à Riyad, en sa qualité d’Envoyé spécial du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, une lettre d’invitation adressée par le président Tebboune au Serviteur des deux Lieux saints de l’Islam, le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al-Saoud, pour participer aux travaux du Sommet arabe prévu en novembre à Alger, indique un communiqué du ministère.

« En sa qualité d’Envoyé spécial du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi a remis, lundi à Riyad, la lettre d’invitation adressée par le président de la République à son frère le Serviteur des deux Lieux saints de l’Islam, le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al-Saoud, pour prendre part aux travaux du 31e Sommet arabe prévu les 1er et 2 novembre à Alger. La lettre a été remise au ministre d’Etat aux Affaires étrangères et membre du Conseil des ministres du Royaume d’Arabie Saoudite, Adel Al-Jubeir », lit-on dans le communiqué.

A cette occasion, M. Tabi a chargé Adel Al-Jubeir de « transmettre les sincères salutations fraternelles » du président de la République au Serviteur des deux Lieux saints de l’Islam, soulignant que « l’Algérie aspire à une participation qualitative et effective du Royaume d’Arabie saoudite, pays frère, à cet important rendez-vous arabe », selon la même source.

Pour sa part, « Adel Al-Jubeir a salué les efforts laborieux consentis par le Président Tebboune pour faire de ce Sommet un rendez-vous rassembleur pour une action arabe commune, exprimant la pleine disponibilité du Royaume d’Arabie Saoudite à faire aboutir ces démarches nobles à même de préserver l’unité de la Nation arabe », selon la même source.

Par ailleurs, les deux parties ont salué le « haut niveau » des relations politiques unissant l’Algérie et le Royaume d’Arabie Saoudite, soulignant la nécessité « d’approfondir la concertation et le dialogue entre les deux parties pour hisser la coopération bilatérale au niveau des aspirations des dirigeants des deux pays, au mieux des intérêts des deux peuples frères », conclut le communiqué.