mercredi 7 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Astuces anti-transpiration

Astuces anti-transpiration

Après les records de chaleur battus en juin, deux dermatologues nous donnent leurs conseils.

Après une canicule « exceptionnellement précoce » au mois de juin, la météo prévoit encore un climat chaud et sec cet été. Autant dire que le risque de transpirer dans les transports en commun pour aller travailler, mais aussi au bureau si les locaux ne sont pas équipés de climatisation, sera bien réel. Impossible de l’empêcher : la sudation régule la température interne, c’est physiologique.

Au déjeuner, « évitez les plats trop épicés et l’alcool »

« C’est un peu la clim de notre corps », résume Naïma Midoun, dermatologue à Paris. Mais si transpirer est salvateur, c’est souvent dérangeant dans le cadre professionnel (traces sur les vêtements, odeurs nauséabondes…). Pour limiter la casse, évitez d’abord de trop vous couvrir. Notamment avec des vêtements trop près du corps. L’air doit pouvoir circuler. « Préférez les pièces en coton qui absorbent mieux la transpiration que les vêtements synthétiques. Ces derniers font macérer la sueur et produisent des odeurs », ajoute Naïma Midoun. « Mieux vaut éviter les jeans au profit de pantalons en coton léger et opter pour des blouses fluides. Au pied, préférez des chaussures ouvertes ou du moins respirantes avec des semelles en cuir », illustre Catherine Oliveres-Gouthi, dermatologue à Paris. Dans vos chaussures, vous pouvez mettre de la poudre (genre talc) qui absorbera la sueur. Idem si vous avez les mains moites. Votre boulot suppose de nombreux efforts physiques, des déplacements, ou le port d’uniformes un peu chauds ? Prévoyez de vous remettre du déodorant anti-transpirant plusieurs fois par jour. Mieux, si les locaux le permettent, faites un rapide brin de toilette avec de l’eau et du savon par exemple lors de la pause méridienne. Au déjeuner justement, « évitez les plats trop épicés et l’alcool. Ces consommations vont provoquer la dilatation des vaisseaux, donc augmenter le flux sanguin, la production d’énergie et la hausse de la température corporelle. Pour réguler ce pic de chaleur, vous allez de nouveau transpirer », recommande Catherine Oliveres-Gouthi. À l’inverse, boire de l’eau froide ne sert à rien. Faute de climatisation, baissez les stores ou passez au système D pour limiter l’entrée du soleil (rideau de fortune avec des feuilles de papier par exemple) et donc la hausse de la température dans votre bureau. Objectif : éviter la surchauffe et donc les excès de sudation.